top of page
Rechercher

Quelques astuces pour surmonter une crise d'angoisse




1. S’isoler loin de ce qui provoque la crise (si c’est le cas)

Parfois, la crise d’angoisse est provoquée par un élément extérieur. Une situation, une

personne… si c’est le cas, changez de pièce, isolez vous dans la mesure du possible.

Si la crise arrive au travail par exemple, allez dans une salle de réunion, dehors, aux

toilettes… si elle arrive chez des amis ou chez vous, changez de pièce afin de ne plus être

dans l’environnement où elle s’est déclenchée. Si elle arrive dans un magasin, sortez

prendre l’air.

L’idée est de s’éloigner soit de ce qui provoque la crise, soit simplement de

l’environnement dans lequel les mauvaises pensées se sont créées.


2. La respiration abdominale

Souvent lorsque l’on a une crise d’angoisse, on a notre respiration qui se coupe. Et on ne

s’en rend pas toujours compte… Il faut continuer à irriguer le cerveau pour qu’il puisse

vous aider à faire passer cet état désagréable.

Posez vos mains sur votre ventre et gonflez-le à chaque inspiration. Vous pouvez

compter jusqu’à 3,5,10 même si c’est possible pour vous. Puis dégonflez votre ventre en

expirant, sur le même nombre de secondes.

J’ai utilisé une application sur mon téléphone pendant des années qui m’a beaucoup

aidée : Respirelax ! Vous pouvez la télécharger et la garder en cas de besoin.


3. Accueillir ce qu’il se passe en soi

Une fois que vous êtes un petit peu plus calme et que vous respirez mieux, fermez vos

yeux. Concentrez-vous sur vos sensations sans les juger. Posez-vous la question : y a t il

un endroit où je ressens une douleur ? un mouvement ? ou tout autre chose ?

Ancrez bien vos pieds dans le sol. Ressentez-les, bougez-les ! Vous sentez que vous êtes

toujours debout, comme l’arbre dans la forêt malgré la tempête. Pendant ce temps,

continuez à bien respirer par le ventre.

Faites des affirmations positives, répétez-les vous à voix haute si cela est possible pour

vous, sinon, dans votre tête. Par exemple: « Je comprends ce que je traverse et je prends

le temps de le vivre » ou « J’ai besoin d’un petit temps calme pour moi et c’est très bien,

je me l’octroie ! » « Je prends du temps pour prendre soin de moi, j’en avais besoin ! «


4. Visualiser quelque chose qui nous fait du bien

Votre cerveau ne fait pas la différence entre ce que vous imaginez et ce que vous vivez

vraiment. C’est d’ailleurs pour cela qu’une simple pensée négative peur déclencher une

crise d’angoisse, une forte peur… Alors profitez-en et faites lui vivre de belles choses !

Fermez vos yeux et repensez à un joli souvenir, récent ou lointain. Vous pouvez aussi si

cela est possible pour vous, imaginer un endroit agréable. Une plage une forêt, des


montagnes… tout ce qui vous fait du bien. Repensez aux couleurs, aux bruits, pourquoi

pas même aux odeurs… Cela va aider votre inconscient à comprendre que vous n’êtes

pas en danger, que tout va bien.


5. Regarder le temps (pour se rassurer)

On a souvent l’impression que la crise d’angoisse dure des heures !! Surtout lorsqu’on

est chez des amis ou au travail. Plus on va se dire que ça dure longtemps, plus on va

stresser. Alors regardez votre téléphone ou votre montre pour vous rassurer sur le

temps qui passe. Et vous verrez que souvent, cela ne dure que quelques minutes.


6. Faire de l’auto-hypnose

L’auto-hypnose est un bon moyen de calmer une crise d’angoisse si toutefois elle dure

trop longtemps pour vous malgré tout ce que vous avez mis en place plus haut.

C’est aussi souvent plus facile de visualiser lorsque l’on est guidé par une voix

bienveillante.

Vous pouvez retrouver beaucoup de liens à écouter sur ce site : https://free-hypnosis-

mp3.com/fr/telechargements

Laissez-vous guider par les titres qui vous parlent ! Et surtout si vous n’avez pas

énormément de temps, vous n’êtes pas obligé de tout écouter jusqu’à la fin. Ecoutez le

temps que votre crise s’en aille. Par exemple l’audio « gérer son stress (court) » peut-

être bien, mais il y en a plein d’autres !


7. Aller plus loin avant de consulter

Enfin si toutefois vous souhaitez commencer le travail seul(e) avant d’aller consulter,

posez-vous ces quelques questions :

- Où étais-je lorsque cette crise s’est déclenchée ? Avais-je déjà eu une crise dans ce

lieu ?

- Ai-je pensé à quelque chose de particulier juste avant ?

- S’est-il passé quelque chose de spécial juste avant ? ou anodin à première vue ?

- Comment me sentais-je le matin de cette crise, ou la veille ?

Cela va vous aider à mettre de la conscience et c’est la première phase vers la guérison.

Le thérapeute pourra vous aider à aller encore plus loin !


Léa BRIAND

Hypnothérapeute Humaniste

Comments


bottom of page